Ligue des champions : à qui profite la réforme ?


Par Richard C., le 22/02/2021 à 22h25

(C) Pixels / Dom Le Roy
L'Union européenne de football (UEFA) a annoncé en février une nouvelle réforme de la Ligue des Champions qu'elle souhaite mettre en place pour la saison 2024/2025.

Depuis sa première réforme en 1991, on n’en finit pas de réinventer la Ligue des Champions. Et ce toujours dans le même but, favoriser les autoproclamés grands clubs, ceux des quatre pays majeurs du football européen : l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, auxquels on ajoute volontiers la France qui en dépit d’un palmarès de clubs plutôt famélique (deux titres seulement en soixante ans…), représente une manne financière importante en matière de droits TV.


La toute dernière réforme annoncée en février 2021 va dans le sens de l’histoire, si tant est que l’histoire soit désormais écrite par les pouvoirs financiers. L’UEFA annonce à l’horizon 2024 la fin des poules de quatre au premier tour. Celui-ci sera désormais un championnat de 36 équipes où chacune d’elle jouerait dix rencontres, dont cinq à domicile, contre dix adversaires différents.


À l’issue de ces dix rencontres, un classement sera établi où les huit premières équipes auront acquis leur participation pour les huitièmes de finale, tandis que les seize suivants (du 9e au 24e donc) s’affronteront en barrage pour obtenir leur qualification.


Autant dire qu’en termes de lisibilité, on a déjà fait beaucoup mieux. Mais l’intérêt n’est pas là. La formule permet d’augmenter le nombre de matchs : 180 rencontres au lieu des 48 actuels. L’important, c’est « diffuser du foot » et permettre de vendre un peu plus de droits TV, même si de nombreux matchs auront mécaniquement un intérêt plus relatif. Cette formule de championnat favorise indéniablement les meilleures équipes qui ont moins de chances de se faire surprendre sur 10 matchs que sur 6. D’autant qu’un système de tête de série évitera aux grands clubs de s’opposer trop vite.


La stratégie de l’UEFA est surtout de couper l’herbe sous les pieds d’un projet de ligue fermée, autonome et détachée des instances traditionnelles, que brandissent régulièrement une poignée de grands clubs désireux de gérer eux-mêmes le magot des droits TV. On doute que cette stratégie ne conduise pas malgré tout à terme à une scission. À quand la prochaine réforme ?


 


 



Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Suggestions de la rédac'

Euro 2020 : vers un vainqueur inattendu ?


Publié le 12/06/2021 à 22h40

Euro 2020 : Au soir des premières batailles


Publié le 15/06/2021 à 23h56

Euro 2020 : Entre doutes et certitudes


Publié le 20/06/2021 à 22h40

Euro 2020 : Le ballon roule, le foot revit !


Publié le 01/07/2021 à 21h55

Tokyo 2020 : Trop de sports aux J.O. ?


Publié le 19/07/2021 à 16h00

Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article