Ce papillon est un oiseau rare !


Par Sarah V., le 26/07/2020 à 21h00

Quel est cet insecte à l’allure d’oiseau, se délectant du nectar des Valérianes rouges en planant tel un colibri ?

On le surnomme Moro-Sphinx ou Sphinx Colibri. Son nom scientifique, Macroglossum stellatarum, signifie « grande langue étoilée ». En effet, pollinisateur d’excellence, il possède une très longue trompe à l’aide de laquelle il butine les fleurs de sauge, de lavande, de phlox, et autres corolles des plus profondes.


La trompe impressionnante des lépidoptères de la famille des Sphingidae, à laquelle appartient ce papillon mystérieux, résulte d’une coévolution avec de nombreuses fleurs, inaccessibles à la plupart des autres insectes. Malheureusement, cette caractéristique exceptionnelle implique aussi des difficultés, lorsque sa trompe proéminente se coince à l’intérieur d’une fleur, le plus souvent de l’espèce Oenothera berlandieri, entrainant la mort par épuisement du Moro-Sphinx.


Ce papillon, également appelé Sphinx du caille-lait, est reconnaissable à ses deux paires d’ailes, les antérieures présentant la même teinte grisâtre que son corps velu, et les postérieures brunes, rousses ou orangées, et bordées de noir. Il présente une envergure de 35 à 50mm, pour une longueur de trompe de 25mm. Sa capacité à voler sur place tel un colibri le démarque facilement des autres papillons.


Le Sphinx Colibri est une espèce difficile à immortaliser, du fait de ses prouesses de vélocité. Il compte parmi les insectes volants les plus rapides, se déplaçant jusqu’à 40km/h, et 55km/h en vitesse de pointe. Cela s’avère d’une grande utilité lors des migrations de ces papillons qui nous viennent notamment du Maghreb, et peuvent voyager dans toute l’Europe du Nord. Cependant, les variations climatiques actuelles impactent ces mouvements de population, et certaines des générations les plus récentes semblent se sédentariser. 


Ce papillon diurne n’a pas fini de nous étonner ; il détient également le record de longévité chez les papillons, puisqu’il peut vivre jusqu’à deux ans ! La moyenne de longévité chez les lépidoptères étant pourtant de seulement quelques mois.


La capacité du Sphinx Colibri à accéder au nectar de fleurs particulièrement profondes grâce à sa trompe allongée est semblable à celle du colibri. Leurs morphologies sont étonnamment similaires, pour des espèces pourtant si éloignées. Elles sont toutes deux adeptes du vol stationnaire, grâce à leurs ailes puissantes et rapides. Le Sphinx Colibri peut se déplacer dans toutes les directions, et voler sur place en battant des ailes à une vitesse de 75 battements par seconde, ce qui est absolument remarquable pour un papillon, puisque le colibri bat des ailes jusqu’à 80 fois par seconde. Les ailes de ces deux animaux semblent presque invisibles en vol tant la vitesse de leurs battements est importante.


Ces deux individus illustrent parfaitement le phénomène de convergence évolutive ; ils ont évolué de manière indépendante, mais en étant soumis à des contraintes environnementales similaires, qui ont favorisé les mêmes adaptations évolutives. Certaines des sous-espèces de Sphinx Colibri peuvent même imiter le son produit par ces oiseaux !


Le Moro-Sphinx est visible dans nos régions tout au long de l’année. Gardez donc l’œil ouvert aux abords des bois, des jardineries et des terrains vagues !


 




 


Source : Monde de Lupa 


 


 


 


 


 


 



Commentaires

Impressionnant !! Ce papillon est d’une beauté rare et fascinante. Sa rapidité, son agilité a voyagé m'étonera toujours ! Un article magnifique merci pour cette découverte ????
Par Julien D., le 02/08/2021 à 22h10

Absolument fascinant à observer, le vol,la trompe, la rapidité à passer de fleurs en fleurs...tout est curiosité chez ce papillon merveilleux !
Par Christine L., le 08/08/2020 à 20h40


Laisser un commentaire


Suggestions de la rédac'

DrakouNews Késako ?


Publié le 31/05/2020 à 16h30

Hécatombe chez les pollinisateurs


Publié le 26/06/2020 à 14h45

Les titans : ces dieux oubliés


Publié le 01/03/2021 à 19h00

La Saint Patrick : késako ?


Publié le 16/03/2021 à 22h40

La titanomachie et l’avènement de Olympiens


Publié le 06/05/2021 à 20h35

Incels, Chads et Stacys : de quoi s'agit-il ?


Publié le 04/09/2021 à 18h45

Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article