Le Real Madrid donne une leçon au PSG


Par Samantha Ducos, le 11/03/2022 à 19h30

Le 9 mars 2022, le PSG s’incline face au Real Madrid 3 buts à 1 et est donc éliminé de la ligue des champions en huitième de finale.

Le PSG s’arrête finalement dès les huitièmes de finale de la Ligue des champions après sa lourde défaite mercredi soir contre le Real Madrid (3-1). Menés à la pause sur un but de Kylian Mbappé, les Madrilènes ont renversé la situation grâce à un triplé de Karim Benzema. L’international français permet à son club de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition. Karim Benzema, avec un triplé 61e, 76e, 78e), a effacé Kylian Mbappé, qui avait validé la maîtrise parisienne en première période (39e), et renversé la défaite du match aller (1-0). Mais tout s’est déréglé après le premier but, offert par Gianluigi Donnarumma à Benzema, même si les Parisiens ont réclamé une faute. Comme à Barcelone en 2017 (4-0/1-6), comme contre Manchester United en 2019 (2-0/1-3), le PSG s’est effondré et a gaspillé une qualification qu’il avait en poche.

Mauricio Pochettino, qui évoque une « grosse erreur arbitrale » sur le premier but, a subi la malédiction du banc parisien. Le gardien Keylor Navas a dû bouillir en voyant son concurrent italien rater sa couverture de balle et laisser Benzema égaliser, avec une passe de Vinicius. Ce but a réveillé un Real apathique, où Benzema était le seul à secouer la défense parisienne. Ensuite, le capitaine madrilène a remis les deux équipes à égalité sur une merveilleuse passe de Luka Modric, et signé la qualification une minute et 46 secondes plus tard en profitant d’une relance folle de Marquinhos, méconnaissable mercredi soir.

Le PSG a dominé trois mi-temps sur quatre, mais s’est totalement écroulé mentalement, incapable de refaire surface après le 2-1, alors que les deux équipes étaient encore à égalité, puisque la règle de l’avantage des buts à l’extérieur a été supprimée. Ce nouvel accident industriel va glacer la fin de saison du PSG. Il ne reste qu’un enjeu, la quête d’un titre de champion qui n’apportera pas beaucoup de frissons puisqu’il ne fait plus guère de doute, avec 13 points d’avance sur le deuxième club qui est Nice. La perspective d’une dixième couronne nationale, qui permettrait d’égaler Saint-Étienne, ne suffira pas à tenir en haleine un environnement qui, du président Nasser al-Khelaïfi au moindre supporter, ne rêve que de Ligue des champions.

Les trois derniers mois seront très longs, ils risquent de se rabâcher ce nouvel échec, à chercher des coupables et à évoquer le mercato, à commencer par le grand risque que Kylian Mbappé, en fin de contrat, parte. Le transfert gigantesque de l’été, Lionel Messi, n’a pas brillé. Il a d’abord fluidifié le jeu, mais a raté des choses normalement faciles pour lui. Neymar, hormis la passe sur le but de Mbappé, n’a pas réussi grand-chose. Le gardien Gianluigi Donnarumma est lui en cause sur l’ouverture du score madrilène.

Mauricio Pochettino va vivre des heures difficiles. Pourtant son équipe a longtemps gardé la maîtrise du match en restant très solide en défense et en ressortant très proprement les balles. Puis la tempête est passée. Le PSG se stoppe en huitième de finale comme de 2017 à 2019, les années « remontada », et déjà contre le Real en 2018, qui s’était nettement imposé (3-1/2-1). Les supporters du grand club parisien commencent sérieusement à déchanter et menacent de boycotter les achats de maillots et de goodies du club pour tenter une réelle réaction de la part des dirigeants du PSG. Affaire à suivre…



Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Articles certifiés

Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article