Une nouvelle théorie tente d'expliquer la disparition des dinosaures


Par Rédaction D., le 18/02/2021 à 22h25

(C) Shutterstock / Herschel Hoffmeyer
Rebondissements sur les origines ayant causées l'extinction de ces reptiles géants ayant occupés la Terre, il y a environ 65 millions d'années

Un article publié le lundi 15 février 2021 dans la revue Scientific Reports met en avant une nouvelle théorie d’explication sur l’origine de la disparition des dinosaures. Selon cette étude, l’explosion d’une comète en provenance du nuage d’Oort aurait précipité sur la Terre, un fragment de comète qui a entrainé l’extinction d’une grande partie de la vie sur notre planète y compris celles des dinosaures. 


Une nouvelle théorie qui bat en brèche la précédente


L’évènement s’est produit il y a 66 millions d’années. Jusque là, les scientifiques ont expliqué la disparition des dinosaures par la chute d’un astéroïde. Cette théorie a été battue en brèche depuis la publication d’une nouvelle étude qui évoque la chute d’un fragment de comète grand d’environ 7 kilomètres. Le point de chute de ladit comète a été situé dans ce qui est aujourd’hui la péninsule mexicaine du Yucatan, à Chicxulub.


Selon Amir Siraj, auteur principal de l’étude : « la comète aurait été poussée vers le Soleil par l’attraction gravitationnelle de Jupiter, la plus grosse des planètes de notre système ». Cet étudiant en astrophysique à Harvard a démontré dans son étude que l’immense force d’attraction du Soleil a fait éclater les comètes dont les plus grosses ont pu se briser en plusieurs milliers de morceaux. Selon ses explications, c’est l’un de ces fragments, «potentiellement assez grand pour causer un événement comme celui ayant tué les dinosaures », qui a été catapulté vers la Terre. Aussi, les deux auteurs de l’étude ont démontré les limites de l’ancienne théorie.


Les limites de l’ancienne théorie exposées


Selon l’ancienne théorie, l’objet responsable du cataclysme ayant causé la disparation de nombreuses espèces vivantes dont les dinosaures, provenait de la ceinture principale d’astéroïdes, située entre Mars et Jupiter. Avi Loeb, co-auteur de l’étude et Professeur à Harvard a expliqué à l’AFP que « la fréquence à laquelle ces astéroïdes peuvent frapper la Terre est au moins 10 fois trop faible pour expliquer l’impact ayant causé la disparition des dinosaures ». Et à Amir Siraj, l’auteur principal de l’étude de renchérir que "les astéroïdes ont une fréquence d’impact légèrement plus élevée (que les comètes), donc ils sont favorisés par rapport à elles pour expliquer la disparition des dinosaures ». Un autre indice a été utilisé pour corroborer leur thèse : « le cratère de Chicxulub a été causé par un objet composé de chondrite carbonée ; Or seuls environ 10% des astéroïdes en ont, quand certaines preuves suggèrent que les comètes en comportent plus largement », a-t-il conclu. 


Il s’agit là, à n’en point douter, d’une avancée notable dans l’explication de ce phénomène de disparation des dinosaures. 


Texte rédigé par Christophe lobby AGBODJI


 


Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Suggestions de la rédac'

Pourquoi a-t-on envoyé un robot sur Mars ?


Publié le 05/03/2021 à 22h20

Le jour du dépassement, une dette collective


Publié le 08/04/2021 à 18h35

Voici où se trouve l'eau restante sur Mars


Publié le 15/04/2021 à 22h15

Tchernobyl : le retour ?


Publié le 18/05/2021 à 17h15

Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article