Pourquoi a-t-on envoyé un robot sur Mars ?


Par Ludovic S., le 05/03/2021 à 22h20

Retour sur l'un des plus importants évènements scientifiques de notre temps : l'amarsissage de "Percy"

Pourquoi a-t-on envoyé un robot sur Mars ?


Le 18 février 2021, l’humanité a connu une nouvelle étape de son histoire : le rover Persévérance a atterri sur la planète Mars.


L’atterrissage (ou amarsissage selon certains) du rover Persévérance entre dans le cadre de la mission « Mars 2020 », lancée par l’agence JPL, succursale de la NASA. Le but est de récolter sur le sol martien une quarantaine de carottes de terre et de les ramener sur Terre afin d’analyser ces échantillons. Dans quel but ?


En fait, la mission Mars 2020 a été réalisée dans la continuité de celle qui avait déjà été menée en 2012 avec le lancement de Curiosity. Ce dernier devait notamment permettre de mieux connaitre le sol martien, en vue de prochaines explorations.


C’est désormais chose faite, et ce n’est donc évidemment pas un hasard si Persévérance a atterri dans le cratère Jezero, qui est l’emplacement d’un ancien lac : depuis qu’il a été conclu que la surface de Mars avait effectivement connu la présence d’eau liquide, les sites tels que Jezero sont considérés comme susceptibles de pouvoir nous éclairer sur l’éventuelle présence d’organismes vivants.


Une mission en 3 temps


Mais Persévérance n’est pour ainsi dire que la première étape d’une étude en 3 temps. Si tout se passe bien, deux autres sondes spatiales seront envoyées sur la planète rouge. Il s’agit de la mission SRL, qui consistera à aller chercher les échantillons sur le sol martien pour les laisser en orbite, et de la mission ERO, supposée assurer le support des opérations au sol depuis l’orbite martienne, pour ensuite récupérer le container laissé en orbite, et revenir larguer son contenu dans l’atmosphère terrestre.


On s’en doute, la bonne conduite de ces opérations est considérée comme l’un des plus grands enjeux scientifiques de notre temps. Chose que l’on comprend, notamment parce que cela pourra être éventuellement la première fois que l’on a la preuve qu’il existe une vie hors de la Terre, mais aussi sans doute en raison du coût de telles opérations : la seule mission Mars 2020 a en effet coûté près de 2,5 milliards de dollars.


En attendant le retour de ces échantillons, lequel devrait prendre quelques années, nous pouvons toujours patienter en contemplant ce fascinant panorama en couleur pris par Persévérance ou en écoutant le premier son capté sur la planète Mars dans la vidéo ci-dessous.


 



Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article