Des disques de glace géants aperçus à plusieurs endroits du globe


Par Samantha Ducos, le 11/03/2022 à 19h00

Dans les régions froides, d’incroyables disques de glace ont été pris en photo sur des lacs ou fleuves ces dernières années. En plus d’être immenses, ils tournent sur eux-mêmes en continu.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas d’une construction humaine : ces disques de glace, à la forme circulaire, se créent sans aucune intervention extérieure, mise à part la météo. Le plus impressionnant de tous a été filmé et observé à plusieurs reprises dans le Maine aux États-Unis : en 2019, 2020, puis en janvier 2022, un disque d’environ 90 mètres de diamètre a attiré de nombreux curieux dans la ville de Westbrook. À chaque fois, ce disque a résisté quelques jours, en tournant sur lui-même, avant de s’arrêter, puis de disparaître en quelques heures grâce au retour d’une température plus élevée.

Pour atteindre une telle formation en mouvement, un mélange savant de cocktails météorologiques, de température, de vent et de courant est nécessaire. Les disques de glace se forment dans les rivières et lacs des régions polaires (nord des États-Unis, Canada, Russie…) en plein hiver. En dehors du froid, leur formation nécessite du courant : la glace de l’eau qui a précédemment gelé se casse, s’agglutine et se cogne sur les bords de la rivière.

Plus ce disque est grand, plus il tourne lentement. Mais la vitesse de rotation du disque dépend aussi du gradient de température : plus grand est l’écart entre la température du courant et celle des bords, plus vite le disque tournera. Parce que si l’eau du courant est beaucoup plus douce, elle fait plus rapidement fondre les bords du disque. L’eau froide est en effet plus dense que l’eau chaude, ce qui fait couler la glace lorsqu’elle fond. En coulant, cette glace fondue crée un tourbillon qui entraîne la rotation du disque. Si le phénomène se produit dans un lac, il n’y a pas de courant naturel donc c’est bien le vent fort qui provoque ce phénomène météorologique. La température idéale de l’eau se situerait autour de 4 °C.

Dans une rivière, les bords sont toujours plus froids que le courant qui circule, plus doux. Ce courant légèrement plus chaud fait fondre les bords de cet amas de glace coincé dans les méandres, puis le fait tourner. Il se forme alors un cercle de glace piégé sur un bord de la rivière, qui n’a d’autre choix que de tourner sur lui-même. La plupart des disques de glace détectés dans les rivières et lacs ces dix dernières années mesuraient de 10 à 30 mètres de diamètre, et celui du Maine, avec ses 90 mètres, fait office de record à ce jour.



Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Suggestions de la rédac'

De quoi sont faits les nuages ?


Publié le 07/05/2021 à 22h35

Articles certifiés

Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article