Aujourd'hui VDM a 15 ans (et ce n'est pas une) VDM !


Photo de profil

Drakounews


Publié le 01/01/2023 à 16h40


© Maxime VALETTE
Son fondateur, Maxime Valette, vient nous parler de l'avenir de la marque et aussi de ses projets associés

Depuis l’âge de 7 ans pour Maxime VALETTE, la programmation, le développement n’ont plus aucun secret. On peut ainsi dire que son chemin était déjà tout tracé. L’idée du site lui vient alors lorsqu’avec des amis, il décide de raconter les péripéties de ses journées. C’est ainsi que sous forme de blog, le 11 janvier 2008 viedemerde.fr (plus simplement appelé VDM) voit le jour. Le concept de l’anecdote de 300 caractères maximum séduit. Le succès est au rendez-vous grâce à une méthode efficace : le bouche-à-oreille ! Le trafic sur le site est tel qu’il doit songer à plus d’espace et élargir la disponibilité de son serveur sur lequel ce dernier est hébergé. Pour l’aider dans l’expansion de son projet, il peut compter sur Guillaume Passiglia (aussi entrepreneur, avec lequel il coordonne sa société Beta&Cie).

C’est à partir de 2009 que VDM se fait connaitre à l’international avec sa filiale anglaise FML (F****My Life). Le constat est sans appel : d’autres internautes créent des sites aux concepts similaires. Puis en 2013, le groupe TF1 en propose une déclinaison télévisuelle : VDM, la série diffusée à partir du 19 août sur NT1. Malheureusement les téléspacteurs n’en ont pas été très friands.

Beta&Cie est alors, quelques années plus tard, soit, en 2016, rachetée par KABO Familly. Frédéric Leaux en devient le CEO. VDM s’offre un tout autre lifting, mais les plus anciens utilisateurs font le choix de le déserter. Ce dernier connaît un passage à vide, la nouvelle équipe mise alors un maximum sur les divers social Média (Facebook, Twitter, Instagram, YouTube) afin de reconquérir son public.


2020 : Le retour aux fondamentaux et rachat de VDM


On ne va pas refaire un dessin de cette année chaotique, mais le seul point positif de la pandémie de COVID-19 ? Prendre le temps, se recentrer sur l’essentiel et c’est ce qu’à fait Maxime Valette. D’ailleurs, comment va-t-il ? Il nous a accordé un petit entretien en septembre dernier.

Bonjour Maxime ! Comment allez-vous ? De ce que l’on a entrevu sur le net, vous multipliez les projets et conférences, ça se passe bien ?

Bonjour, ça va très bien merci ! Oui je travaille beaucoup, mais ce ne sont que des sujets passionnants, et surtout avec des équipes qui me suivent au quotidien. C’est excitant de travailler dans un domaine aussi dynamique que le Web.

Même si les mesures sanitaires sont pour la plupart levées en France et en Belgique concernant le fameux virus que nous prononçons de moins en moins, comment avez-vous vécu les différents confinements ?

Personnellement j’ai la chance d’habiter dans une maison hors de Paris, donc le confinement même si ce ne sont pas des vacances, c’était sûrement plus facile pour moi que pour beaucoup d’autres personnes. Professionnellement, et notamment sur BetaSeries, le confinement a beaucoup accéléré l’industrie du streaming et de ce fait nous avons eu beaucoup de travail pour accompagner les nouveaux abonnés, mais aussi les nouvelles plateformes qui sont nos clients.

D’ailleurs, vous avez sorti « Virus de Merde » pour cette occasion, c’est normal, si on l’a beaucoup utilisé comme thérapie ? (rires)

Hé oui c’est normal VDM ce n’est pas un vaccin contre le Covid-19, mais c’est un vrai remède contre la morosité du quotidien. Je suis heureux quand les gens viennent me dire que dans des moments où ça n’allait pas, lire des VDM leur a permis de se changer les idées et de garder le moral.

Un tome 2 est-il prévu ?

Ça voudrait dire suite à un nouveau virus… ? J’espère pas !

En 2021, vous avez réalisé une refonte de viedemerde.fr ; où en êtes-vous aujourd’hui ? Vous êtes à nouveau le grand patron de votre site ? Cela n’a pas été trop mal vécu de voir « votre bébé » assez écorché après son rachat en 2016 ?

J’ai en effet racheté la société qui édite le site VDM l’année dernière : la première décision a été de revenir aux « basiques » : la promesse de base de VDM ce sont de bonnes anecdotes. On en a profité pour rafraîchir la marque et lui retrouver une identité forte avec les illustrations que vous pouvez aussi voir dans le livre.

Concernant la période précédente, même si je suis le créateur de VDM je n’ai jamais considéré que c’était à moi, c’est le propre d’une œuvre collective et a fortiori quand la société ne m’appartenait plus. Les choix qui ont été faits n’étaient pas ceux que j’aurais faits, mais ça aurait pu aussi marcher… le Web a sa part de mystère.

Une petite exclue ?

VDM devrait être de plus en plus actif sur les réseaux sociaux et notamment en format vidéo. Nous avons lancé notre compte officiel TikTok avec des contenus exclusifs… et bientôt des formats plus longs avec des célébrités qui réagissent à des VDM !

Un petit mot pour la fin ?

Les projets que je développe ne peuvent exister que parce qu’il y a des gens qui nous suivent et qui apprécient ce que l’on fait, donc si j’avais un dernier mot ce serait évidemment : merci !

Enfin, pour conclure cet article, il serait grotesque de ne résumer le parcours de Monsieur VALETTE que par son œuvre principale certes, mais il y a aussi : BetaSéries, 5 euros et ses ouvrages dédiés à la programmation et au web. Le dernier en date s’intitule « En ligne », disponible sur Amazon ou à la FNAC.


 



Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Suggestions de la rédac'

Harcèlement scolaire : quand en parler libère


Publié le 04/06/2020 à 00h20

Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article