Comment les chimpanzés se reconnaissent-ils ?


Par Christophe L., le 18/03/2021 à 20h15

Pixabay
L'étrange similitude entre les hommes et les chimpanzés

Les chimpanzés n’utilisent pas les mêmes procédés de reconnaissance que les hommes. Alors que ceux-ci se basent sur la reconnaissance faciale pour l’identification de leurs pairs, les chimpanzés, eux se focalisent sur le derrière de leurs voisins.


Plusieurs études ont relevé des similitudes entre visages humains et fesses de chimpanzés. Pour rassembler des informations sur la santé d’un individu, pour deviner ses intentions ou encore déceler des indications sur ses émotions, les hommes se concentrent sur certains traits du visage.


Il s’agit, généralement du blanc des yeux, des lèvres, des sourcils, etc. Certains travaux effectués par des chercheurs de l’Université de Leiden révèlent que le chimpanzé se base, plutôt sur le postérieur de ses pairs dans son analyse.


« Leur cerveau analyse leurs fesses de la même façon que nous analysons les visages », a expliqué Mariska Kret de cette unité de recherche. Aussi, ces chercheurs ont mis en exergue le procédé de reconnaissance du visage par l’homme. Selon eux, l’homme analyse le visage dans sa globalité sans s’attacher à l’un de ses composants en particulier comme la bouche, les yeux, le nez. C’est pourquoi « les hommes ont de difficulté à reconnaitre un visage lorsque celui-ci est renversé ».


Curieusement, le même constat est fait chez le chimpanzé. S’ils se focalisent sur les fesses de leurs pairs pour les reconnaitre, ils ont les mêmes difficultés d’identification que les hommes lorsque les fesses sont en sens inverse. D’après Mariska Kret :  « la difficulté des chimpanzés à reconnaitre les fesses inversées est une bonne indication que cette catégorie a la priorité sur les autres objets ».


Les scientifiques ont, donc conclu que l’homme a plutôt évolué d’une identification par les fesses à une identification par le visage.



Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article