Incroyable : Les requins auraient pu ne plus exister


Par Christophe L., le 12/06/2021 à 21h50

Pixabay
À l'instar des dinosaures, les requins auraient pu ne plus exister, aujourd'hui. Mais attention, si hier la menace était naturelle, elle est actuellement le fait de l'homme.

L’existence des requins remonte au temps d’avant les premiers arbres sur la Terre. Certains auteurs situent cette période à 420 millions d’années environ. S’ils ont résisté à toutes les extinctions massives connues de notre planète, un accident écologique a failli engendrer leur extinction.


Elizabeth Sibert a publié dans la revue Sciences, une récente étude qui révèle que « les populations de requins de haute mer ont diminué de 90 % en abondance et de 70 % en diversité morphologique ». Pour parvenir à cette conclusion, la scientifique a essayé de reconstituer l’histoire marine.


Ce travail lui aura permis de retracer l’histoire de l’abondance et de la diversité de la population des requins sur les 40 millions dernières années. Le constat est que les requins ont résisté à une crise qui a été plus violente que celle ayant engendré la disparition des dinosaures. D’autres études devront venir confirmer cette conclusion.


Parallèlement à cette étude, une autre publication a été faite dans la même revue, Sciences. Intitulée « Perspective », la présente étude publiée par  Catalina Pimiento de l’Université de Zurich et Nicholas Pyenson de l’Institut Smithsonian à Washington a fait une comparaison de cette histoire qui date de plusieurs millions d’années avec les évènements ayant cours actuellement par le fait d’activités humaines.


Le drame fait état d’une réduction de  71 % des effectifs de requins entre 1970 et 2018. On peut même en déduire qu’il y a même actuellement une accélération du processus de disparition de la population des requins. Il s’agit -là d’un évènement tragique qui, malgré les alertes de la communauté scientifique mondiale inquiète, pourtant peu les décideurs. Certaines espèces sont plus touchées que d’autres. On cite le requin-marteau dont la population a chuté de plus de 98 % en 60 ans, au nombre des espèces les plus visées par cette imminente extinction. Il est peut-être temps d’agir ; demain pourrait être trop tard. 



Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article