En avril, Periscope en péril


Par Richard C., le 21/02/2021 à 17h05

(C) Pixels
Le groupe Twitter a annoncé fin 2020 la fin de Periscope, l’application de streaming vidéo live.

Les utilisateurs réguliers de Periscope le lisent désormais à chaque utilisation : l’application disparaîtra le 1er avril 2021, et ce n’est probablement pas un poisson.


Popularisée par le footballeur Serge Aurier qui un soir de laisser-aller exprima sans la moindre retenue son ressenti vis-à-vis de ses partenaires et entraîneur du Paris Saint Germain, l’application Périscope a été lancée en 2015 par Twitter. Le concept est alors nouveau : diffuser du contenu filmé en direct à partir d’un smartphone ou d’une caméra Go-Pro.


L’application séduit les reporters en herbe et même les plus chevronnés qui voient ici un moyen pratique de diffuser de l’information en live et sans filtre. Le contenu est accessible en direct par des utilisateurs du monde entier qui ont la possibilité d’écrire des commentaires, et plus récemment d’intervenir dans le live. Le diffuseur de la vidéo garde bien entendu la possibilité de choisir son public et de bloquer les utilisateurs indélicats.


Quelques semaines après Serge Aurier, c’est une autre personnalité française qui promeut l’utilisation de Periscope, et non la moindre : le président François Hollande lui-même qui profite de la visite d’une entreprise pour "faire un péri" . Son service de communication avait toutefois oublié que l’application était ouverte aux commentaires, et que l’impopularité du président avait douloureusement fait son effet.


Plus tard, Periscope permet de populariser le mouvement Nuit Debout diffusé sur le compte du blogueur Rémy Buisine, devenu l’un des reporters en streaming les plus suivis de France. Le mouvement des Gilets Jaunes sera également très suivi sur Periscope.


La popularité et l’accessibilité de Periscope a toutefois un travers. L’objectif premier de l’application, permettre à chacun de filmer et diffuser un événement en direct, a largement été dévoyé. Si l’application propose de nombreux contenus intéressants, elle reste polluée par des utilisateurs qui n’ont rien d’autre à filmer qu’eux-mêmes, leur vie ennuyeuse ou leur intimité la plus extrême.


Cette diffusion sans filtre laisse la porte ouverte à des dérives. Parmi les plus notables, celles d’employés pas très malins tenant en direct des propos racistes sur leur clients, ou qui brisent sciemment un appareil laissé en réparation. Celles, plus graves, des deux ados qui agressent une personne au hasard dans la rue (avril 2016), ou de la jeune femme qui met en scène son suicide dans le métro à Paris (mai 2016).


Les diffusions de Periscope restent aujourd’hui difficiles à enregistrer ou à intégrer dans un blog ou un site web. Mais l’idée a fait son chemin et a même séduit Facebook, qui a créé les Facebook live. D’autres applications similaires ont vu le jour, au sein des réseaux sociaux les plus populaires.


Periscope, toutefois, disparaîtra en avril 2021. L’application ne sera plus disponible ni sur Google Play, ni sur l’App Store. Les dirigeants de Twitter ont argué d’une baisse de l’utilisation pour des coûts restent importants. Les fonctionnalités de Periscope seront toutefois conservées sur Twitter Live, le propre service de live streaming du petit oiseau bleu.


 


Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Suggestions de la rédac'

Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article