Les mouvements sociaux partent-ils à la dérive ?


Par Laurent D., le 03/03/2021 à 18h50

(C) Jacob Lund/ ShutterStock
A priori, ils ont pour but de faire avancer les mentalités, faire évoluer l'Humanité. Cependant, cela mérite réflexion et interrogation…

Personnellement je m’interroge. O.K. Il est plus que jamais fondamental de faire progresser les mentalités. Notamment mettre fin aux inégalités homme-femme. La femme n’est pas un objet de désir sexuel ou bien n’est tout simplement pas inférieure à la gent masculine ! Ces femmes mêmes « au foyer » devraient être mieux considérées. Mais on n’en parle pas assez. 


Non messieurs, ces femmes, peut importe leur statut social ne sont pas des « bonnes à tout faire ». Il est vrai qu’il faut casser ces clichés moyenâgeux qui n’ont plus lieu d’être dans notre société actuelle. 


Une femme est tout aussi capable d’exercer des boulots jugés exclusivement pour homme et vice-versa. C’est ça l’égalité, de mon point vue bien sûr. Ça vaut également pour les salaires. Il est injuste que la gent féminine soit moins bien rémunérée. Depuis 2017 - 2018 de nombreux mouvements ont commencé à émerger. Ce qui est certes, encore une fois une bonne chose. Je pense en outre à #MeToo #BalanceTonPorc #BlackLivesMatter, etc. 


Posons-nous un instant. Depuis ces « révoltes » légitimes, certes, ne trouvez-vous pas que le monde au lieu de réellement s’unir, ne fait que de plus en plus preuve d’individualité et finit par se déchirer et à juger autrui ? Au début, c’était cohérent, aujourd’hui, on s’emballe sur tout et n’importe quoi. Tout est sujet à des débats sans plus d’arguments que ça. Inconsciemment, ne profitons pas de ces évolutions au départ positives pour « soi » ? En l’occurrence, ces mouvements ont l’air aujourd’hui d’un effet de mode. Dès que quelque chose nous dérange, on alerte l’opinion publique. Accusations sur accusations. Ça en devient fatigant. 


Nous devrions nous recentrer. Là, le monde part dans une vision assez extrême. De mois en mois, j’ai l’impression que cela va de mal en pis. On interdit, on censure à tout bout de champ jusqu’aux dessins animés pour enfants, alors que pour la plupart, ces œuvres datent des années 30 ou 50. 


Bientôt on va vouloir supprimer « Fort Boyard », car ils mettent en avant des personnes de petites tailles ? On va aussi interdire les sujets portant sur le handicap ? 


Pardon, la phrase qui va suivre peut probablement offusquer certains, mais ce n’est pas mon intention, mais… nous avons un cerveau… Chacun peut penser par lui-même, non ? Prendre du recul, faire preuve de discernement. 


Il ne faudrait pas qur tout ça devienne excessif et exagéré. Le monde des bisounours n’existe pas. En censurant certaines œuvres, nous faisons un pas en arrière vers les mentalités… Car en les « ôtant » les générations futures n’auront pas connaissance de ce qui a fait notre histoire. C’est comme si, on refusait de parler des conséquences des deux grandes guerres… Ces détails ne doivent pas être oubliés de notre mémoire, ainsi nous ne reproduirons, à priori plus les mêmes erreurs.  



Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.


Soyez le premier à en laisser un !


Laisser un commentaire


Suggestions de la rédac'

DrakouNews Késako ?


Publié le 31/05/2020 à 16h30

Hécatombe chez les pollinisateurs


Publié le 26/06/2020 à 14h45

Ce papillon est un oiseau rare !


Publié le 26/07/2020 à 21h00

Les titans : ces dieux oubliés


Publié le 01/03/2021 à 19h00

La Saint Patrick : késako ?


Publié le 16/03/2021 à 22h40

La titanomachie et l’avènement de Olympiens


Publié le 06/05/2021 à 20h35

Incels, Chads et Stacys : de quoi s'agit-il ?


Publié le 04/09/2021 à 18h45

Newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter en entrant votre adresse e-mail ci-dessous.


Publicité

Fermer
Laisser un commentaire

Tous les champs sont requis.









Fermer
Alertez-nous










Fermer
Recherchez un article